LES ACTUS DE VOTRE MAIRIE

«Nous avons récupéré les jardins de l’Edeval»

img







-L’accent a été mis, par votre équipe, sur l’environnement… L’année en cours sera dédiée à l’environnement. La wilaya déléguée de Sidi M’hamed nous aide dans notre travail. Le wali connaît le terrain et nous facilite la tâche. L’APC a eu ainsi l’autorisation pour récupérer tous les jardins gérés précédemment par l’EPIC Edeval (Etablissement de développement des espaces verts d’Alger). Nous avons reçu, le 6 mars dernier, un courrier du wali délégué pour la reprise des jardins Beyrouth, La Liberté, Khemisti, Sofia. L’aménagement de ces espaces se fera suivant la loi 07-03. Des entreprises nous aideront dans cette tâche. On a l’autorisation d’engager aussi une société de gardiennage pour sécuriser ces lieux. L’APC a décidé de garder, dans un premier temps, les travailleurs de l’Edeval. Toujours dans le volet environnement, l’APC compte acquérir une flotte de 2 camions citernes et de 2 microbennes. Une opération pilote d’enfouissement et d’enlèvement des déchets ménagers sera lancée dans les quartiers Bellili. Elle permettra aux citoyens de jeter leurs sachets à toute heure, dans des caissons enfouis sous terre. -L’APC compte aussi, dans un autre chapitre, inciter les commerçants à créer une vie nocturne, comment se fera cette opération ? Nous allons commencer par réaménager 24 terrasses existantes. Les gérants ont déjà reçu un cahier des charges de l’APC. Une terrasse pilote sera ouverte aujourd’hui au café La Capucine place Audin. Nous avons exigé des propriétaires que ces terrasses modèles soient dotées de la wifi et d’autres commodités. En deuxième lieu, nous avons fait obligation aux gérants de rester ouverts, sous peine de sanctions administratives, jusqu’à minuit et même au-delà. -Quelles sont les opérations d’animation prévues par l’APC? Nous avons délibéré pour l’achat de 4000 cartables pour la prochaine rentrée. Une convention a été signée avec un ophtalmologue pour les enfants démunis. Des sorties seront proposées, tous les mardis, dans les hammams au profit des personnes âgées. L’APC va organiser des spectacles dans les jardins (Sofia, Beyrouth, Sfindja), au profit des enfants. Les salles de cinéma en travaux (Algeria, ABC) seront rouvertes au plus tard au mois de juin. La salle Casino est déjà fonctionnelle, des spectacles de clowns y seront organisés, désormais, chaque samedi. Nous allons récupérer toutes les salles pour y mener des travaux. Des travaux seront engagés à la salle Djurdjura, située boulevard Amirouche, pour la transformer en médiathèque. -Quelles sont les difficultés auxquelles vous faites face? L’APC souffre des habitations vétustes. Une vingtaine sont classées IMR (menace ruine). Nous avons demandé une autorisation de la wilaya pour intervenir dans les immeubles quelle que soit leur nature juridique (balcons, espaces communes). Nous avons engagé des travaux dans l’immeuble au n°11 de la rue Tanger, l’Ecoteh n’a pas pu mener à terme les opérations. Le contrat a été résilié. La wilaya a décidé de réhabiliter l’hyper-centre. Nous-mêmes, avons engagé un travail pour vider les terrasses et les caves. Les opérations sont terminées depuis longtemps. Il nous reste à enlever les climatiseurs et les antennes paraboliques. Les habitants y ont souscrit, au niveau des rues El Khettabi, Larbi Ben M’hidi et Didouche Mourad. En plus de rendre piétonnière la rue El Khettabi, l’APC prévoit d’ouvrir à la circulation la rue du 19 Mai, au niveau de la Fac centrale.